La 3D VS la photographie

Quels avantages ? Quelles solutions ?

La question se pose systématiquement lors de la production d’une montre. Mais comment photographier un objet qui n’est pas encore produit ? Comment promouvoir en amont son futur garde temps sans visuels attrayants ? C’est mission impossible.

Un photographe est souvent onéreux, les déclinaisons de gammes sont complexes : comment garder exactement le même angle de vue, les mêmes lumières, la même post-production d’une photo à l’autre ? Sans compter qu’un photographe vous vendra chaque photo de déclinaison/variante de gamme à son prix fort.

Vous l’aurez compris, la 3D est une alternative rapide et efficace à ces questions. Pour l’artiste 3D les déclinaisons/variantes de montres sont beaucoup plus simples : changement de couleur du cadran, autre matière pour le bracelet… sont automatisés en 3D. Les déclinaisons sont donc plus rapides et peu coûteuses.

Les outils de productions 3D ont mis longtemps à se développer depuis maintenant plus de 25 ans, aujourd’hui des solutions puissantes existent pour créer, modéliser et rendre une montre plus vraie que nature ! Mais alors, qu’elles sont les limites de la 3D ? Est-ce vraiment aussi puissant qu’un objectif de photographe ?

Oui ! bien sûr ! mais comme tout projet horloger cela demande du temps, de la patience pour arriver à tromper l’œil.

Vous trouverez ci-dessous des exemples de travaux que nous avons réalisés. Ces études sur le réalisme permettent de mettre en évidence la puissance de la 3D comparée à un shoot photographique professionnel. Saurez-vous déterminer la version photo de la version 3D ?

Cliquez et glissez sur l’image pour comparer

Merci à Brellum pour son accord dans la participation à cette étude.

Votre œil a-t’il su faire la différence ? Pas si simple n’est-ce pas ?

Les images de droite sont des photos, celles de gauche des illustrations 3D.

Vous êtes convaincu ?

Demandez une étude de votre projet gratuitement !

Recevoir ma proposition